Reconstitution d'un petit artisan de 1180

Jehan est un petit artisan des années 1180-1190 vivant dans les Ardennes. Il est serf mais ce n'est aucunement un signe de pauvreté, seulement une condition sociale. Il vit des petits revenus que lui procurent son métier de passementier.

Il porte comme tous les hommes, quelque soit leur condition, des braies amples arrivant aux genoux. Celles-ci sont en lin fin et cousues au fil de lin. Le braiël est fait d'un cordon de tissus qui se noud pour fermer les braies et elles sont ouvertes des deux côtés du braiël pour permettre d'attacher les chausses.

Fresque de Brinay, 12ème siècle

 

Il porte également un chemise de lin fin qui arrive aux genoux et qui comporte des manches amples. Le col ne comporte pas d'amigaut (c'est-à-dire une fente) mais un col rond comme il semble être courant à cette époque. La chemise est faite d'après la tunique de St François d'Asisse.

 

Tunique de Saint François d'Assise, 1155-1225, Italie

 

Il porte des chausses de laine couleur moutarde, couleur facile à avoir et peu onéreuse. Les chausses possédent des pieds et sont doublées de lin blanc. Elle sont moulantes comme nous le montre les enluminures. Elles sont maintenues pas deux cordons de laine qui passent par des oeillets et fermés par un noeud comme nous le montre une enluminure anglaise.

                                         

Historia Scolastica, Angers, 1180                                                        Winchester Psalter, Angleterre, mi-12ème siècle

 

Les chaussures sont des bottines lacées courantes dans les classes pauvres et moyennes. Elles sont en cuir et sont cousues au fil de lin. Elles sont refaites d'après des enluminures et des statuaires ainsi que d'après le travail de Marc Carlson.

 

Baptistère de Parme, Italie, vers 1200

 

Le bliaut est fait en laine verte, couleur facile à produire. Il arrive aux genoux et cache la ceinture grâce aux plis comme la grande majorité des cas à la fin du 12ème siècle. Les manches sont serrées à l'avant bras, ce qui est courant à l'époque. Il posséde comme la chemise un col rond sans amigaut et il est brodé de façon très simple au col et aux poignets par du fil de lin rose. Il reprend le parton de la tunique de Kragelund.

          

Tunique de Kragelund, Danemark, 1045-1155                  Psautier latin, Angleterre, début du 13ème siècle

 

Le chapeau est fait en laine d'après une enluminure française.

 

Bible de Manerius, France, 1185

 

Reconstitution:

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site