Chainse

Le chainse est un vêtement typiquement féminin qui se porte entre la chemise et le bliaud "Et sa fille qui fu vestue d'une chemise par panz lee, deli blanche et ridee. Un blanc chainse ot vestu dessus" (Erec et Enide, Chrétien de Troyes, 1160-1170). Même s'il est souvent mentionné dans les textes de la seconde moitié du 12ème siècle, on n'a aucune enluminure, statuaire ou pièce archéologique qui nous montre clairement ce vêtement. De plus les mentions textuelles du chainse ne sont pas assez précises pour en imaginer la forme. C'est pourquoi on ne peut émettre pour le moment que des hypothèses. Le seule chose dont on est sûr c'est qu'il est toujours de couleur blanche et n'est donc jamais coloré puisque dans la grande majorité des cas le mot chainse est accompagné de l'adjectif blanc "un chainse blanc et deliie, ot vesiu la preus, la courtoise" (Lai de l'Ombre, Jehan Renart, fin du 12ème siècle)

La première hypothèse est que le chainse est semblable en tout point à la chemise et c'est pourquoi on ne peut pas l'indentifier clairement sur les représentations. La seule chose qui les diffère serait que la chemise se porte à même la peau et le chainse par dessus la chemise. Mais dans ce cas on peut se demander pourquoi différencier deux vêtements qui sont semblables surtout si la chemise et le chainse sont tous les deux de couleur blanche.

La deuxième hypothèse, sans doute plus probable, est que le chainse est identique à la chemise à l'exception du col (fig. 1). En effet sur certaines représentations on voit des cols assez particuliers qui sortent du col des bliauds des femmes (fig. 2). Le col remonte sur le cou et reste droit grâce à une superposition de couche et de couture pour donner de la rigidité (fig. 3). Ce col semble se refermer par un fermail.

Le chainse est sans doute fait dans les mêmes tissus que la chemise: lin, ortie, chanvre, soie ou coton (pour les plus riches), on peut également supposer que le chainse soit en laine fine blanche.

Fig 1:

chainse1-1.jpg

Hypothèse du chainse

Fig 2:

 

Manuscrit, Amiens, seconde moitié du 12ème siècle

Fig 3:

 

Hunterian Psalter, Angleterre, vers 1170

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×